Des astuces pour faire des économies d’énergie – DINAN

  • Au stand de la plomberie, Bernard Lefèvre a donné les bons conseils aux élèves de l'école de Corseul pour économiser l'eau.
    Au stand de la plomberie, Bernard Lefèvre a donné les bons conseils aux élèves de l’école de Corseul pour économiser l’eau. 

Le collectif Énergie en action organise, chaque année, des journées d’informations sur les économies d’énergies, pour le public et les scolaires.

Jeudi, toute la journée, une quinzaine de stands étaient dressés dans une salle de la Source, où des professionnels ont pu donner quelques astuces pour faire des économies.

À l’atelier plomberie, Bernard Lefèvre, s’adresse aux jeunes écoliers de Corseul : « Il ne faut pas laisser couler l’eau trop longtemps lorsque l’on se lave. Une douche, c’est 35 litres d’eau ; un bain, 140 litres. La fuite sur un robinet peut aller jusqu’à 10 litres d’eau gaspillée. Le filet d’eau qu’on laisse couler peut consomme 30 litres d’eau ou la fuite de la chasse-d’eau, c’est 40 litres. Ce qu’il faut faire, c’est relever le compteur la veille et le lendemain. »

Bientôt tous concernés par le tri intégral

Au stand du tri des déchets, Gaston Daniel, renseigne le public. « On essaie d’expliquer aux enfants le tri des déchets. À Dinan, dans les sacs jaunes, on ne met que les flacons alors que dans d’autres endroits, on peut y ajouter les pots de yaourt ou autres emballages. Par exemple, à Dinan, on met les barquettes vides de viande à la poubelle, alors que leur destination doit être dans les sacs jaunes. »

Il n’y a actuellement en France que 25 % de la population qui est concernée par le tri intégral. En 2023, tout le monde sera concerné.

Un peu plus loin, à l’atelier paillage, on explique aux jeunes enfants que cette technique est une alternative aux produits chimiques et que la filière bois est synonyme d’économies d’énergies.

De nombreuses astuces

Au stand de l’Abieg, Jean-Louis Penot conseille de laisser son réfrigérateur plein, pour éviter que l’air ne pénètre dedans lorsque l’on ouvre la porte. « On peut le remplir avec des bouteilles d’eau. Lorsque l’on prend une douche, onutilise un sablier. On peut mettre des mousseurs sur les robinets pour faire 50 % d’économie d’eau. On peut débrancher les appareils sous tension la nuit. »

Le conseiller préconise des ampoules Led, plus économes.

Les compagnons bâtisseurs, quant à eux, adressent des solutions pour éviter des pertes de chaleur : « On peut isoler les portes d’entrées avec de la mousse ; les radiateurs avec des panneaux réflecteurs et les chauffes-eaux avec de l’isolant mince. »

Article Ouest France du 1 décembre 2017

(160)

Ce contenu a été publié dans Evénements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.