L’ABIEG à l’école Sainte-Anne de Loudéac

Élève en CE2, Alissa découvre un livret présentant les gestes simples qui permettent de réaliser des économies d’énergie.

Un spécialiste en électricité a dispensé, vendredi, aux élèves de CE2 de l’école Sainte-Anne, des conseils pour économiser les énergies. Entre eux, le courant est bien passé !

Reportage

Les économies d’énergies riment avec la protection de la planète. Vendredi, Robert Moy était là pour marteler ce message dans les deux classes de CE2 de l’école Sainte-Anne.

À 9 h, Marie-Caroline Froussard, la maîtresse des élèves de CE2A, a passé le témoin à ce membre de l’association des bénévoles des industries électriques et gazières des Côtes-d’Armor (ABIEG22) pour parler énergies.

« Quels sont les appareils électriques qui utilisent de l’électricité pour chauffer et pour faire fonctionner un moteur ? », interroge Robert Moy. « Le sèche-cheveux ! » La première bonne réponse ne tarde pas à se faire entendre. « Le ballon d’eau chaude ? », poursuit une fillette. « Non car il n’est pas équipé de moteur, explique le spécialiste. C’est la pression de l’eau qui fait circuler l’eau. »

La cafetière consomme dix fois plus que le frigo

Robert Moy enchaîne avec la puissance des appareils électriques. L’occasion d’énumérer pour les enfants les appareils les plus énergivores : « Les plus puissants consomment jusqu’à 3 000 watts. En moyenne, un lave-linge, un four ou un sèche-linge consomme 2 500 watts. »

Il souligne, ensuite, qu’un réfrigérateur consomme entre 60 et 100 watts. Et pour une simple cafetière, c’est 10 fois plus ! Les yeux des enfants s’écarquillent…

Selon Robert Moy, les bonnes pratiques à adopter pour économiser les énergies sont nombreuses. Cela commence par couper la veille d’un téléviseur une fois l’écran éteint. « Saviez-vous que chaque point rouge pèse 15 € de plus sur une facture chaque année ? Alors, je vous laisse faire l’addition lorsqu’il y en a une dizaine dans la maison… »

L’électricité n’est pas la seule énergie à être précieuse. L’eau l’est tout autant. « Une douche représente 80 litres d’eau. Il ne faut pas la laisser couler trop longtemps. On produit de la pollution pour la traiter alors il faut l’économiser. »

Robert Moy a aussi mis en garde les enfants contre les risques d’accidents lors de l’utilisation d’appareils électriques. L’occasion de leur apprendre quelques gestes simples en matière de prévention.

 

Article Ouest France du 25 mars2018

(76)

Ce contenu a été publié dans Evénements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.